SOUVENIRS...
 
     
 

 

EGYPTE: LE MYSTERE DU DESERT BLANC…

Tes flots bleus sont venus mourir sur des plages sauvages  restées à jamais inconnues. Des pêcheurs se sont nourris de ton eau claire couleur azur. Des enfants ont ramassé tes coquillages que l’on retrouve aujourd’hui cassés, brisés. Il y a si longtemps déjà que seule, la mémoire des grands savants a conservé ta trace ! Et pourtant, des traces, tu n’as jamais cessé d’en laisser tout au long de ton existence . Tout d’abord, il y eu des fossiles et des peintures qui ont parlé de ta vie passée puis des traces de pas, des pas d’homme et de leurs vaisseaux du désert, qui pendant des centaines et des centaines années ont trouvé en toi non plus le poisson nécessaire à la vie mais d’autres marchandises et idées à prendre, à transporter et à faire circuler. Tu as  poussé inexorablement  toute cette humanité vers un courageux et farouche destin .Un  autre moyen de transport que ces longues et majestueuses caravanes te fut préféré alors, encore une fois, ces routes tracées en toi, comme une deuxième vie se sont retrouvées dans l’oubli de la mémoire des hommes. Mais certains veillaient sur toi ! Les habitants des oasis à l’est du Caire, eux ne t’on jamais oublié, tu survivais bien enfouie dans leur mémoire même si il ne parlait plus guerre de toi.Eux ont vu ton changement d’eau en sable, d’eau en rocher et poussière, de bleu tu t’es finalement peinte en beige et blanc.
Tu en a fait du chemin pour modeler ta nouvelle vie si différente, si lointaine de cet élément liquide qui t’habillait autrefois faisant de toi la merveille de la région. Encore  aujourd’hui, tu continues à te faire cisailler, denteler par les vents qui soufflent sur toi.
Maintenant tu es minérale, tu as enfoui ton eau au plus profond de ton être jusqu’en en avoir fait perdre la trace, seuls les vieux sages savent ou tes fils d’eau courent encore et en connaissent la valeur et comme tu es précieuse malgré ton état actuel si peu accueillant, et  inestimable maintenant que tu ne donnes plus la vie, tes habitants ont du presque tous fuir devant telle désolation. Car si on marchait sur toi, on marche en toi, tes points les plus profonds inaccessibles autrefois même aux téméraires  sont foulés aujourd’hui par qui te visite et ceux qui affleuraient dans tes eaux sont devenus  des sommets à gravir : c’est le monde à l’envers. Tu as livré tes entrailles mais pas ton âme encore. Quand il n’y eu plus d’eau, ne t’avouant pas vaincue, tu as joué,  friponne, avec le vent et le soleil les laissant faire sans t’imposer, leur travail d’artiste peintre et sculpteur devenant ainsi plus belle que jamais.  Tu as eu tout le temps pour  accomplir ta transformation et parce que  tu en veux toujours plus de beauté tu guettes toujours le moindre souffle éolien  qui pourrait t’apporter une nouvelle parure. De tes eaux ont jailli des dunes, des ébauches de pyramides sur lesquelles les pharaons se sont inspirés pour magnifier leur grandeur, des sculptures avant-gardistes que tu as déclinées tout en blanc t’aventurant parfois sur des beiges jamais soutenus. De tes viscères sortent comme par magie des geysers pétrifiés  que tu aimes représentés en champignons, animaux et  tête de Sphnix. Les roches, qui ont remplacé dans tes vallées, tes premiers habitants qui furent poissons, peuvent faire leur coquette. Il faut l’avouer tu as réussi ta conversion au point d’attirer vers toi des foules après autant d’années d’oubli et de silence. Les yeux admiratifs  des nomades des temps modernes que nous sommes ont pris la place de tes antiques pêcheurs devenus caravaniers avant de s’éteindre eux aussi, pour te suivre sur le chemin de la vie.
C’est la nuit qui te va le mieux, tu es éblouissante dans ton écrin d’étoiles et de diamants. Prête au combat, ton armée de soldats blancs et fiers se dresse parmi des flots d’écume rageuse et dans un silence aussi assourdissant qu’absolu tu reviens celle qui n’a jamais cessé d’être à la naissance du monde et si on tend l’oreille dans la nuit bleutée on croit entendre le fin clapotis de tes flots… de Mediterranée tu es devenue le Desert Blanc !

Contact : http://www.whitedesert.page.tl/ Email  desert_tiger84@yahoo.com (anglais)

 

autres infos: angy8@bluewin.ch

Photos Desert Blanc ici
           

 
     
 
Home Chauffeur Photo Liens
 
 
angy8@bluewin.ch (fr, it, en)